Patrimoine historique

Partager :

patrimoine-saint-vincent-04

La Maison et le jardin de Georges Clemenceau

livre

« De toutes les maisons d'hommes célèbres dont l'État français a hérité et dont il assure la conservation, celle de Saint-Vincent-sur-Jard est sans doute à la fois l'une des plus modestes et l'une des plus symboliques et suggestives. Elle s'associe au souvenir d'un Clemenceau au soir de sa vie, d'un héros surgi des épreuves de la Première Guerre mondiale et définitivement consolidé dans la  mémoire collective comme l'homme des certitudes victorieuses. Le Clémenceau de Saint-Vincent-sur-Jard est un grand témoin de l'histoire retiré des affaires et méditant devant la mer. Dans cette « bicoque » louée à partir de 1919 et destinée aux beaux mois du printemps et de l'été, il revient une ultime fois sur les événements de son immense destinée et écrit « Au soir de la pensée  », reçoit ses amis et allie tous les tons « de la palette embroussaillés » d'un jardin composé avec le peintre Claude Monet. Sa « cabane de paysan » n'en est   pas moins la maison d'un amateur d'art féru de culture extrême-orientale qui vit entouré de ses estampes et de ses peintures japonaises, de ses vases asiatiques et de divinités bouddhiques. »

Extrait du livre : Clemenceau au soir de sa vie - La maison de Saint-Vincent-sur-Jard
Denis Lavalle, Aurélie Samuel
Collection "Itinéraires" - Editions du Patrimoine
En vente à la boutique du musée (prix : 7 €)
Tel : 02.51.33.40.32
Site : www.maison-clemenceau.monuments-nationaux.fr

L'ancienne mairie coiffée de son campanile

mairie-campanile-saint-vincent

En 1921, Clemenceau se retira à Saint Vincent sur Jard. Ayant offert une horloge à la commune, il la fit installer sur un clocheton au-dessus de la mairie d'alors (actuel Office de Tourisme). Il voulait, disait-il, que « les habitants prennent l'habitude de regarder la mairie plutôt que l'église pour avoir l'heure.

Le dolmen du Grand Bouillac

dolmen-saint-vincent

Fouillé et restauré de façon hardie en 1901 et en 1905, deux tables et quatorze piliers en grès forment l'ensemble de ce dolmen. Les fouilles entreprises ont permis de découvrir les restes de trois personnes accompagnés de céramiques, de flèches à tranchant transversal, de poteries et d'outil en silex néolithiques caractéristiques. Les trois menhirs renversés qui se trouvaient à côté du dolmen ont aujourd'hui disparu.

Appelé aussi le « palet de Gargantua », ce dolmen est tombé là alors que le géant mythique jouait aux quilles en enjambant la vallée du Bouillac, un pied posé à Jard et l'autre au Bernard.

L'église Saint Vincent

eglise-st-vincent

Trois campagnes de construction de l'église se sont succédées : la nef a été construite au XIe siècle, le chœur au XIIe siècle, et l'édifice entier restauré au XVIIe siècle ; l'église a probablement été incendiée en même temps que celle de Jard sur Mer en 1568, au cours des guerres de Religion.

Richard Cœur de Lion qui séjourna plusieurs années dans le Talmondais à la fin du XIIe siècle procéda à la construction du clocher actuel, sur les fondations  du vieux donjon du IXe siècle.

Pendant la Révolution, les communes de Saint Vincent sur Jard et de Jard sur Mer ont pris parti pour la République. L'église, alors désaffectée, ne subit pas de dommages.

L'ancienne gare

ancienne-gare-saint-vincent

Elle abrite maintenant la bibliothèque municipale.

Le chemin de fer inauguré à la fin du XIXe siècle en Vendée fut une importante source  de développement économique et social pour le département.

La statue de Jeanne d'Arc

jeanne-d-arc

Réplique d'un plâtre d'Henri Chapu (1833-1891), la statue fut l'une des plus célèbres images de Jeanne d'Arc en France. Elle représente la Pucelle en costume de paysanne, assise par terre, les mains jointes dans une attitude recueillie.

L'œuvre est un don du  Colonel Martin-Decaen et elle se trouve à côté du Monument aux Morts, près de  l'Office de Tourisme.

Patrimoine historique 

Maison et jardin de Clemenceau