Aux alentours

Partager :

Les dolmens et les menhirs

dolmen

Le Talmondais est le pays des géants de pierre : les dolmens et les menhirs.

Les dolmens voient le jour au néolithique (4000 ans avant JC), en Europe et notamment en Vendée, dans le Talmondais avec la construction des plus grands dolmens comme le tumulus du Pey de Fontaine et le dolmen de la Frébouchère au Bernard. Ce sont des sépultures.

Les menhirs, quelques 3300 ans avant JC ont été construits à l'aide de grosses pierres plus ou moins brutes, transportées en traîneaux de bois et érigées avec des cordages. Les menhirs du Talmondais sont regroupés en  alignements comme ceux du bois de Fourgon à Avrillé ou du Plessis au Bernard. Il ne s'agit pas ici de sépultures mais peut-être de  monuments commémorant l'accomplissement d'un vœu ou liés à leur culte.

Les différents circuits qui parcourent le canton vous feront découvrir ces richesses, et vous pourrez en savoir plus sur les hommes préhistoriques en visitant le Centre de la Préhistoire à Saint Hilaire la Forêt. L'équipe du CAIRN vous y attend pour partager sa passion.

Le Marais Poitevin (à 6 km)

canaux

Longeville sur Mer est situé à l'extrémité du célèbre Marais poitevin. La commune a créé sa « Maison du Marais », lieu-ressource et point de départ de balade en canoë ou barque sur un parcours fléché de 5 km (durée : 2h) avec panneaux d'informations et guide d'accompagnement.

Vous y découvrirez une faune et une flore spécifiques, un paysage atypique, en parcourant au fil de l'eau les très nombreux canaux creusés par l'homme, il y a des siècles.

Maison du Marais (ouverture d'Avril à Septembre)

Tel : 06.86.61.14.18 ou 06.83.57.89.86

Email : sports-longeville-sur-mer@orange.fr

La Guittière et l'estuaire du Payré (à 11 km)

guittiere

Nous vous recommandons deux associations :

Centre Socioculturel du Talmondais
Tel : 02 51 96 02 76
Site : www.centresociocultureltalmondais.fr

Le groupe associatif « Estuaire »
Tel : 02 51 20 74 85
Site :  http://estuaire.net/

Elles organisent des visites guidées sur différents thèmes.

Les marais à poissons

Ce milieu naturel remarquable, vous le découvrirez en vous rendant sur les communes voisines de Jard et Talmont.

Au village de La Vinière, vous serez au cœur des marais à poissons, ces bassins façonnés à main d'homme où les méthodes de pêche comme la pêche au salais, n'ont pas changé depuis le XIIème siècle. Cette technique, réservée pour la pêche à l'anguille, se pratique à l'aveuglette en utilisant un engin comprenant un long manche de 5 mètres, terminé par plusieurs pointes en éventail que l'on pique dans la vase.

Ce milieu est particulièrement fragile et préservé, il faudra donc veiller à respecter ces lieux, la faune et la flore qui s'y développent et ne pas s'aventurer en dehors des sentiers. 

marais salais

Les marais salants

marais-salant

Dans un cadre encore préservé, les marais de la Guittière offrent toute leur diversité et leur histoire. Entre vols d'échassiers et couleurs chatoyantes, les sauniers se complaisent à perpétuer les techniques traditionnelles et à la préservation de ce site unique. Autrefois moteur de l'activité économique de la région, l'activité salicole repose, aujourd'hui, sur  le travail de quelques personnes.

Dans les marais salants de la Guittière, le souci de productivité s'efface devant un savoir faire ancestral doublé de passion. Ainsi armés de leurs outils en bois, les sauniers nous dévoilent leurs secrets pour obtenir un sel blanc. La couleur de ce sel a toujours fait la renommée du village, puisque le procédé utilisé est unique en France.

Vous pourrez voir aussi une ancienne salorge (grenier à sel).

Les parcs ostréicoles du Port de la Guittière (à 11 km)

ostreiculteur

Au cœur de l'Estuaire du Payré, la zone ostréicole de la Guittière se déploie en subissant l'action des marées.

L'huître de la Guittière, de par sa couleur et la douceur de son goût, a fait la renommée de la zone. En effet, le chenal regorge de phytoplanctons spécifiques liés au caractère saumâtre du site et lui confèrent ainsi toutes ses particularités.

Toute cette zone, avec la Pointe du Payré à Jard et la Dune du Veillon à Talmont, fait partie des ensembles biologiques les plus riches de Vendée (voir Inventaire National du Patrimoine Naturel).

Voir nos galeries